samedi 15 avril 2017

Les votants, et l'union européenne

Dans une semaine, les citoyens français vont être appelés une fois de plus aux urnes, pour un simulacre de démocratie. Simulacre, puisque voter pour quelqu'un qui occupera la place présidentielle au conseil des ministres, c'est lui donner pour cinq ans les clefs de la maison France sans espoir de penser que ce quelqu'un acceptera de tenir compte des besoins exprimés par les électeurs.

C'est d'ailleurs pourquoi une carte d'électeur est une aberration : on a besoin d'une carte de VOTANT, pour décider ensemble de ce que nous voulons.

Le seul candidat déclaré au départ, qui voulait une sortie immédiate et unilatérale de l'union européenne, Jacques Nikonoff, avait annoncé cette nouvelle le 29 mai dernier, date anniversaire prestigieuse.  Dans les faits, il n'a pas réussi à obtenir ses cinq cents parrainages : £€ $¥$T€M€ s'est bien arrangé pour qu'il n'y réussisse pas, surtout avec le coup de pouce de la loi électorale Urvoas.

Ne restent que des candidats qui s'arrangent très bien de cette union bruxelloise, au point d'y avoir présenté des candidats à l'élection au parlement de Strasbourg il y a trois ans. Il ne faut pas l'oublier. Y compris cet UPR, qui fait tant de battage sur la Toile, et qui avait obtenu 76000 voix à ce scrutin en mai 2014.

Quand celui-ci, faisant montre d'un entêtement terrible, ose EN PLUS prétendre sortir de l'union en utilisant des pseudo-outils que les Français ont refusés le 29 mai 2005, outils très dangereux de surcroît, on se pince.

Oui, le Pardem, le Parti de la Démondialisation, est le seul, avec le PRCF dont les intentions sont bien moins abouties, à vouloir se débarrasser de l'union européenne tout de suite, sans attendre le feu vert d'autres organismes supra-nationaux, et avec un programme très précis pour accompagner ET prolonger ce processus. Car oui, on peut le faire (tout est expliqué dans le programme), et si on peut le faire, on doit le faire.

Sortir de l'union, complètement, se libérer des chaînes du capitalisme et de la mondialisation, redevenir les maîtres de notre destin social commun, lutter enfin avec efficacité pour que le chômage disparaisse "naturellement", pour que les services publics le redeviennent vraiment, oui, on peut le faire, donc on doit le faire.



Nous pourrons le faire en élisant dans un premier temps des députés animés de cette volonté les 11 et 18 juin.

En attendant, cette pseudo-élection qui nous arrive sur la tête dans une semaine, vu la mascarade qu'elle révèle, nous ne pourrons y répondre que par un CARTON ROUGE.

dimanche 18 décembre 2016

Moins deux jours pour la Der des Der, celle qui effacera tout ?

Avec certains amis, j'étais arrivé à la conclusion que le 20 décembre pourrait être la date butoir pour le déclenchement des hostilités. Les fous du Pentagone y tiennent tant ! Et il leur faut avoir déclenché l'irrémédiable AVANT la confirmation pour Trump qu'il sera bien président.




Les grands électeurs se réuniront pour voter demain lundi 19 décembre : les résultats ne seront connus en Europe que le 20 bien sonné, avec le décalage horaire. La Russie est encore plus en avance. Donc le décompte horaire correspond.





Les vecteurs "stratégiques" sont fin prêts. Le Charles de Gaulle, dont il avait été dit qu'il était de retour à Toulon, est toujours sur zone comme a pu le constater le chef des armées en tournée de popotes. Ses Rafale sont prêts, ceux basés en France métropolitaine le sont également désormais. Quant aux rafiots d'Oncle Sam, ils jouent aux scouts "toujours prêts", voui voui voui voui.




Après ce sera plus difficile, à moins que la "trêve de Noël" ne vole en éclats puisque les fous de guerre ne respectent rien. La capture d'officiers de l'OTAN à Alep doit pourtant les coincer aux entournures, parce que leur propagande faisant reposer tous les torts sur les  troupes régulières syriennes et les invités russes tombe vraiment à faux. Cela peut cependant les doper encore plus dans la volonté d'en finir en apothéose. Seul ennui pour eux, ils savent que Moscou sait tout de leurs mouvements, ce qui doit freiner quelques ardeurs à part celles de quelques jusqu’au-boutistes irresponsables et bien téméraires.


Qui vivra verra. Drôle de fin d'année.

bab

mardi 8 novembre 2016

Compteurs "intelligents" (Linky, Gazpar...) l'union européenne et la loi

Linky, Gazpar et la loi

Nous l'avons largement démontré, le compteur Linky apporte des nuisances "grâce" au CPL qui envahit tout un immeuble, même si vous-mêmes l'avez refusé, et avez réussi à faire respecter ce refus. A vous éventuellement, ensuite, d'installer des filtres et des protections murales (matelas aluminisés) pour vous protéger des ondes dans les murs provenant de vos voisins. Cela a un coût non négligeable, et aucun secours ne pourra vous être apporté, aucune assurance ne le prendra en compte.

Les nuisances continuent, avec dans la rue les échanges entre le concentrateur de chaque groupe de logements, et l'antenne principale d'ENEDIS, ou d'EDF, sur la fréquence des téléphones cellulaires. Ce va-et-vient entre concentrateurs plus ou moins nombreux (il en est prévu paraît-il 600 000 sur l'hexagone, placés à hauteur d'homme ) et centralisateur vient s'ajouter au trafic des téléphones 3G, 4G,  bientôt 5G avec les antennes-relais dont on connaît les nuisances déjà.

S'y grefferont bientôt (début du déploiement, 2017) les trafics entre les compteurs Gazpar, certes un peu moins nombreux faute de déploiement moins généralisé du gaz, et les antennes moins nombreuses, donc plus musclées, installées sur les immeubles et les châteaux d'eau pour en recevoir les données.

Enfin, sans faire de bruit,  les compteurs à eau deviennent eux aussi "intelligents" (tu parles !) au gré des désirs de Veolia, eux aussi se mêleront au concert d'ondes toujours dans la gamme de fréquences du téléphone mobile. Les réémetteurs étant là aussi moins nombreux, les niveaux du flux n'en seront que plus élevés. 

Que vont dire, et subir les hyper-électrosensibles, de plus en plus nombreux par effet de seuil ? Pour avoir collecté des témoignages, on ne peut souhaiter à personne ce basculement dans le mal-être, voire l'enfer permanent.

A côté, les autres inconvénients, pourtant non négligeables (appareils soudain en panne dès l'arrivée du Linky par exemple, parfois incendies en raison d'une pose perfectible, augmentation des réglages de puissance, donc des coûts d'abonnement en raison des pics de consommation qui mettent le compteur "en sécurité" - donc plus de courant - et autres) pourraient presque passer "par profits et pertes" comme on dit.




Tout cela, oui TOUT cela, provient de la directive dite européenne (en fait celle des lobbies d'industriels planétaires) qui exige que tous ces "capteurs" soient connectés et consultables à distance par BIG DATA. C'est un marché colossal, portant sur le profilage plus ou moins pointu des utilisations d'appareils, et dans la foulée, des UTILISATEURS également. Cette arnaque planétaire est coulée dans LA LOI, ce qui veut dire que s'y opposer, c'est s'élever sciemment contre la loi.

Faudra-t-il, visage découvert, fièrement et sans armes, nous dresser CONTRE ces diktats où nos intérêts de citoyens, d'humains même sont bafoués ? Sans doute. Le combat sera rude. Il sera d'autant plus rude, que peu de personnes encore s'en sont emparées. Car ne nous cachons pas le défi : ce sera une lutte CONTRE LA LOI. Pour nos enfants et nos descendants. Et nous n'aurons même pas comme le député Baudin à prouver que l'on est abattu pour un mandat. Nous ne sommes que de simples citoyens, conscients de la suite.

mercredi 2 novembre 2016

Europe Imprécations

 

 

Europe Imprécations

Le 18/03/2010, 18h04

Europe, inique objet de mon ressentiment !Europe voeux 2009
Europe, toi dont tous les partis sont amants !
Europe, où jouissent les adorateurs d'Or !
Europe, Éden honni car tu fermes tes ports !
Puissent tes citoyens ensemble conjurés
Saper tes fondements encor mal assurés !
Et si ce n'est assez de tous les sans patrie,
Que tout le Nord marri joigne l'Occitanie ;
Que les peuples aux peuples prêtent main et colère,
Afin de mettre à bas ta morgue délétère !
Que Commission vénale et Conseil sans entrailles
Soient investis de force au nom de la « Racaille »!
Que tous les opprimés viennent et boutent le feu
A ce carcan cynique qui dénie tous leurs vœux !
Que les cendres de ces palais réduits en poudre
Servent à bonifier les nouveaux grains à moudre !
Que le vieux promontoire asiatique en délire
Dresse vers l'occident son doigt, nouveau menhir !
BO



Inspiré de Pierre Corneille, Horace, IV, 6




sabre au clair

jeudi 27 octobre 2016

Vive le Peuple wallon, vive la pétition, haro sur l'union européenne

Ils ont osé !

Ils ont bravé la Banque Globale, la Puissance Suprême, le Gendarme du Monde, les Lâches Suppôts du Capital, pour dire NON, on veut d'abord discuter, et refuser certaines pratiques inadmissibles comme les tribunaux d'arbitrage.

Et voilà le ministre-président Magnette considéré comme un pestiféré, parce qu'il a osé, oui, osé, dire NON à Juncker l'empereur de Luxembourg. Simplement, non, on ne veut pas de vos diktats, on veut que tout le système soit déballé sur la place publique.

Certes, ça pue. C'est bien pourquoi, pour éviter la gangrène généralisée, il faut couper ce qui est pourri. Après, après seulement, on pourra mettre en place quelque chose, qui sera peut-être très différent parce que les Peuples y auront mis leur nez, et que cela ne puera plus.





C'est pourquoi a été mise en place une pétition. Oh, certes, vu la désinvolture révoltante avec laquelle d'officiels référendums ont été foulés aux pieds quand ils n'allaient pas dans le sens de CES MESSIEURS, quand elle leur sera présentée, elle sera mise au panier sans même y jeter un coup d'œil, quelle que soit son importance, parce qu'il faut qu'il en soit ainsi pour la plus grande gloire su FRIC et de la PUISSANCE. Mais cela aura permis, entre habitants du promontoire de l'Eurasie (l'Europe en tant que telle n'existe pas), de se compter, de s'apprécier, d'avoir l'idée de marcher ensemble. Et qui sait, à terme, peut-être même de gagner en renversant les superbes aux miasmes insupportables.

dimanche 4 septembre 2016

Hallali à Lamy, sorte de lettre ouverte

Cher Monsieur Pascal Lamy,


C'est avec des larmes de reconnaissance que je peux sans doute à raison vous désigner parmi les rares personnes que presque le monde entier se doit de haïr. Le prix Alcide Sulfurik, en quelque sorte.


Grâce à vous des continents entiers souffrent de la faim. Grâce à vous les cordiers se réjouissent de fournir à la pelle leurs produits pour un dernier achat d'agriculteurs aux abois. Grâce à vous des OGM placides empoisonnent tranquillement des centaines de millions de personnes, des centaines de millions d'animaux, des centaines de millions de végétaux. Grâce à vous la pollution verdit et l'effluent industriel pourrit. Grâce à vous les avionneurs fournissent toujours plus de leurs engins volants où vous trônez chaque jour en Classe Affaires.


On cite de vous une très belle phrase (Europe 1, 25 juillet 2013) :


« La démondialisation est une thèse réactionnaire. »


Merci Monsieur Lamy, vous me faites un grand honneur, car voyez-vous, je suis démondialisateur. Eugène Pottier avait écrit, pour sa part,


« L'Internationale sera le Genre Humain ».


L'internationale, c'est la communauté planétaire des nations. Des nations souveraines, qui interdisent à des sociétés bancaires, commerciales ou industrielles de faire la nique aux lois des Nations et des Peuples Souverains qui les composent. Cela signifie qu'aucune entreprise ne peut jouer de son implantation dans plusieurs pays pour faire l'arbitrage des avantages et inconvénients des législations, us et coutumes de ces pays .


Oh quelle catastrophe ce serait, pour vos Amis les Banksters, s'ils ne pouvaient plus accomplir leurs sinistres besognes. Pour vos Amis les Fabricants d'Armes s'ils ne pouvaient plus, pour des raisons bassement commerciales, favoriser ici et là troubles, guerres, attentats, meurtres, assassinats, et j'en passe. Pour vos Amis les Politiciens, si des « revenus » un peu (hum) illicites et un peu (hum) élevés ne leur donnaient pas l'entregent que leur personne ne possède guère.


Non, bien sûr, vous n'êtes pas à l'origine de TOUT. D'autres que vous œuvrent dans leur coin, de façon plus ou moins occulte, mais dans le même sens.


Malgré vous et vos amis, il faudra que nos frères humains apprennent à démondialiser, et à reprendre la main sur leur propre destin que vous leur avez volé. Volé. Volé. Le plus tôt sera le mieux. Vous serez alors comme le mari des pièces de Labiche, ............ mais content (ou marri ? ohhhh...)


Votre serviteur,

bab

lundi 22 août 2016

Le Nouvel Ordre Mondial, les maîtres du néant

Ein Volk, ein Reich, ein Führer, voilà la nouvelle doxa.



Ein Volk, les Banquiers

Eux seuls existent, eux seuls ont une importance, ce qui est logique, puisqu'ils ne servent à rien qu'à eux-mêmes.

Ein Reich, le Monde

On ne finasse pas, pour ces apatrides le monde entier n'est même pas assez grand pour leurs activités prédatrices .

Ein Führer, l'Argent

L'Argent, Mammon comme disaient les juifs, est leur dieu unique, leur Alpha et leur Omega, à la fois la source et le but du POUVOIR, ce maître insatiable.

Mais bon sang quand ils auront éliminé 90% de la population du globe, 90% des terres cultivables (par urbanisation, par empoisonnement, ou autre), 90% ou plus de plein de choses, qu'il n'y aura plus qu'une vingtaine de Grands Caïds et un certain nombre de larbins pour leur laver les chaussettes et le contenu, que les seuls trucs encore mangeables viendront de serres hautement sécurisées, aseptisées, anti-nucléarisées (ça, c'est moins évident) pilotées par des robots mécaniques et/ou humains, et qu'ils n'auront plus qu'à jouer au Pokémon Go sur une Terre dévastée, cela leur servira à QUOI ?

"Les Dieux aveuglent ceux qu'ils veulent perdre" (Térence, il y a 21 siècles)

.